Le projet E-PANA

Femmes portées disparues (photos)
 

Au sujet du projet E-PANA

Le projet E-PANA a été mis sur pied à l’automne de 2005. Pana est un mot inuit pour décrire l’esprit déesse qui s’occupe des âmes juste avant qu’elles aillent au ciel ou soient réincarnées. Les enquêteurs responsables du dossier ont choisi le nom.

La division E des enquêtes criminelles a ordonné des examens et des enquêtes sur une série de meurtres non résolus liés à la route 16, surnommée la route des pleurs , ce qui a donné lieu à la création du groupe de travail. L’enquête vise à déterminer si un tueur en série, ou plusieurs tueurs, sont responsables du meurtre de jeunes femmes empruntant des routes principales en Colombie-Britannique.

En 2006, le groupe de travail a pris en charge neuf enquêtes. En 2007, le nombre de cas a doublé (de neuf à dix-huit).

Le projet E-PANA comprend 13 enquêtes sur les homicides et cinq enquêtes sur des personnes disparues.

Les cas qui faisaient partie du projet datent maintenant de 1969 à 2006. De plus, les critères du projet ont évolué. Par conséquent, les victimes devaient être des femmes qui faisaient de l’autostop ou participaient à d’autres activités à risque élevé, et on devait les avoir vues pour la dernière fois ou avoir découvert leur corps dans un rayon d’environ un mille de trois routes (routes 16, 97 et 5) en C.-B.

L’enquête E-PANA est axée sur les femmes suivantes : Gloria Moody (homicide, vue vivante pour la dernière fois en octobre 1969); Micheline Pare (vue pour la dernière fois en 1970); Gale Weys (vue pour la dernière fois en octobre 1973 et restes découverts en avril 1974); Pamela Darlington (restes trouvés en novembre 1973); Monica Ignas (vue vivante pour la dernière fois en décembre 1974 et restes découverts en avril 1975); Colleen MacMillen (vue vivante pour la dernière fois en août 1974 et restes découverts en septembre 1974); Monica Jack (restes trouvés en 1995); Maureen Mosie (restes trouvés en mai 1981); Shelley-Anne Bascu (disparue en 1983); Alberta Williams (corps trouvé en septembre 1989); Delphine Nikal (vue pour la dernière fois en juin 1990); Ramona Wilson (vue vivante pour la dernière fois en juin 1994, corps découvert en avril 1995); Roxanne Thiara (restes découverts en août 1994); Alishia Germaine (retrouvée assassinée en 1994); Lana Derrick (vue pour la dernière fois en octobre 1995); Nicole Hoar (vue pour la dernière fois en juin 2002); Tamara Chipman (vue pour la dernière fois en septembre 2005); Aielah Saric Auger (corps trouvé en février 2006).

Les enquêteurs sont convaincus qu’un seul tueur en série n’est pas responsable de toutes les enquêtes E-PANA. Un groupe de travail dévoué composé d’environ 50 enquêteurs et personnel de soutien s’est engagé à déterminer ce qui est arrivé aux femmes disparues ou assassinées.

Les enquêtes sur les homicides et les personnes disparues sont complexes et exigent un investissement considérable de temps et de main-d’œuvre afin de recueillir des preuves qui entraîneront des poursuites fructueuses. Chaque cas non résolu demeure actif, courant et ouvert jusqu’à ce qu’il y ait une résolution juridique appropriée.

Les affaires non résolues n’existent pas, et E-PANA s’est engagé à trouver les réponses très attendues pour les membres de famille et les amis des victimes.

Si vous avez de l’information sur les enquêtes actives et continues, veuillez communiquer avec le personnel de la ligne info au 1-877-543-4822.

Date de modification :