Dépôt d’accusations contre un homme relativement à la mort d’une femme de la Première Nation de la rivière Blueberry survenue en 2014

Fort St John

2017-10-30 10:15 PDT

Aux termes de la Loi sur les langues officielles, ce bureau n'offre des services au public qu'en anglais. Vous trouverez des renseignements généraux dans les deux langues officielles à cb.grc.ca et à www.grc.ca. La présente page est disponible dans les deux langues du fait qu'elle est également publiée sur le site www.grc.ca.

Under the Official Languages Act, this office provides services to the public in English only. You will find general information in both official languages at bc.rcmp.ca and www.rcmp.ca. This page is available in both English and French because it is also posted on bc.rcmp.ca.

La GRC en Colombie-Britannique a annoncé le dépôt d’accusations contre un homme relativement à la mort de Pamela Napoleon, une femme âgée de 42 ans de la Première Nation de la rivière Blueberry. Le 27 octobre 2017, des membres des Crimes majeurs de la GRC en Colombie-Britannique en partenariat avec des policiers de la GRC de Fort St. John ont arrêté un individu soupçonné de la mort de la femme qui serait survenue à l’été 2014. La Première Nation de la rivière Blueberry est située à environ 90 kilomètres au nord de Fort St. John.

Pamela Napoleon

Pamela a été vue pour la dernière fois le 8 juillet 2014, alors qu’elle quittait la communauté de la Première Nation de la rivière Blueberry. Sa famille a signalé sa disparition le 23 juillet 2014 à la GRC de Fort St. John, puisqu’il n’était pas dans les habitudes de la femme de ne pas donner de nouvelles pendant aussi longtemps. Les policiers de Fort St. John ont alors ouvert une enquête sur sa disparition. Malheureusement, le 4 août 2014, on a retrouvé les restes humains de Pamela dans une cabane incendiée à environ 30 kilomètres au nord de Buick.

Les policiers de la GRC de Fort St. John ont alors lancé une enquête exhaustive sur la mort suspecte de Pamela. En 2015, les enquêteurs ont fait appel au Groupe des projets spéciaux des Crimes graves de la GRC en Colombie-Britannique et ont assigné des ressources spécialisées au dossier. Un nombre important de policiers ont été déployés pour recueillir suffisamment de preuves dans le but de faire approuver le dépôt d’accusations criminelles contre le suspect.

Nous souhaitons remercier la famille et les proches de Pamela ainsi que les membres de la Première Nation de la rivière Blueberry pour leur patience pendant que nous menions notre enquête , a dit l’inspecteur Stephen Cocks, chef du Groupe des projets spéciaux. Nous sommes conscients que les enquêtes sur les homicides peuvent être extrêmement difficiles pour la famille et les proches de la victime. Ils subissent la perte d’un être cher et le processus d’enquête peut durer longtemps. Notre objectif était d’honorer la mémoire de Pamela et nous voulions prendre le temps de nous assurer que les preuves recueillies répondaient aux exigences des tribunaux.

Pamela Napoleon avec sa famille

Les enquêteurs ont rencontré la famille de Pamela au cours de la fin de semaine pour l’informer des derniers déroulements dans le cadre de l’affaire. Ils ont également fait appel à des intervenants des Services aux victimes de la GRC pour venir en aide aux proches de la défunte.

Leon Wokeley, un homme de la Première Nation de la rivière Blueberry âgé de 42 ans a été arrêté sans incident à Fort St. John le 27 octobre 2017. Il fait face à des accusations de meurtre au deuxième degré, d’incendie criminel et d’indignité envers un cadavre pour le rôle qu’il a joué dans l’homicide de Pamela Napoleon. Il demeure sous garde en attendant de comparaître devant le tribunal provincial de Fort St. John le mercredi 1 novembre 2017.

Transcription
  • Merci à tous d’être là aujourd’hui.
  • Je suis l’inspecteur Stephen Cocks, chef du Groupe des projets spéciaux des Crimes majeurs de la Colombie-Britannique.
  • Tout d’abord, j’aimerais témoigner ma reconnaissance à Vanessa, la sœur de Pamela Napoleon. Je vous remercie de vous être jointe à nous afin de nous faire part de vos commentaires et réflexions au nom de votre famille.
  • Nous sommes ici aujourd’hui pour annoncer le dépôt d’accusations concernant la mort de Pamela.
  • Pamela, une femme de la Première Nation de la rivière Blueberry, était âgée de 42 ans au moment de sa mort survenue à l’été 2014.
  • Pamela a été vue pour la dernière fois le 8 juillet 2014, alors qu’elle quittait la communauté de la Première Nation de la rivière Blueberry. Sa famille a signalé sa disparition le 23 juillet 2014 à la GRC de Fort St. John, puisqu’il n’était pas dans les habitudes de la femme de ne pas donner de nouvelles pendant aussi longtemps.
  • Les policiers de Fort St. John ont alors ouvert une enquête sur sa disparition.
  • Malheureusement, le 4 août 2014, on a retrouvé les restes humains de Pamela dans une cabane incendiée à environ 30 kilomètres au nord de Buick.
  • La GRC de Fort St. John a alors lancé une enquête exhaustive sur la mort suspecte de Pamela.
  • L’enquête s’est élargie en 2015, lorsque les membres du détachement ont décidé de recourir aux services du Groupe des projets spéciaux des Crimes majeurs de la GRC en Colombie-Britannique.
  • Il s’agit du groupe dont je suis responsable, et notre mission consistait essentiellement à aider les membres du détachement en mettant à leur disposition certaines compétences avancées en matière de techniques d’enquête.
  • Ici, en Colombie-Britannique, notre Groupe des projets spéciaux dispose d’équipes d’enquêteurs dédiées pouvant être appelées à participer à des enquêtes sur des homicides individuels ou multiples, ou à prendre en charge ces enquêtes.
  • Comme nous devons respecter le processus judiciaire, je ne peux entrer dans les détails concernant les étapes entreprises ou les preuves recueillies dans le cadre de l’enquête. Toutefois, je peux confirmer que des ressources policières considérables ont été déployées afin de recueillir suffisamment de preuves à l’appui des accusations criminelles.
  • Bien qu’il y ait des hypothèses et des rumeurs qui circulent au sujet de ce qui est arrivé à Pamela, notre rôle consiste à recueillir des faits probants et des preuves relatifs à ce crime.
  • Nous avons pu formuler des accusations grâce au travail acharné des membres de la GRC de Fort St. John. Ils sont restés en communication avec la communauté. Ils ont fait preuve d’écoute. Nous avons concentré nos efforts sur la collecte de renseignements et l’établissement de preuves.
  • J’aimerais maintenant prendre le temps de remercier la famille et les proches de Pamela, ainsi que la communauté de la Première Nation de la rivière Blueberry, pour leur patience tout au long de l’enquête.
  • Nous sommes conscients que les enquêtes sur les homicides peuvent être extrêmement difficiles pour la famille et les proches de la victime. Ils subissent la perte d’un être cher et le processus d’enquête peut durer longtemps.
  • Notre objectif étant d’honorer la mémoire de Pamela, nous voulions prendre le temps de nous assurer que les preuves recueillies répondraient aux exigences des tribunaux.
  • Leon Wokeley, un membre de la Première Nation de la rivière Blueberry âgé de 42 ans, a été arrêté sans incident à Fort St. John, le 27 octobre.
  • Il fait face aux accusations suivantes :
    • meurtre au deuxième degré;
    • incendie criminel;
    • indignité envers un cadavre, pour son rôle dans l’homicide de Pamela Napoleon.
  • Leon Wokeley demeure sous garde et comparaîtra mercredi devant le tribunal provincial de Fort St. John.
  • Je peux confirmer que l’enquête a révélé qu’il s’agit d’un incident isolé où le suspect et la victime se connaissaient parce qu’ils résidaient dans la même communauté, et qu’il n’est pas question ici d’un crime de violence familiale.
  • Je peux également confirmer que notre enquête n’a révélé aucun autre renseignement susceptible d’entraîner des accusations additionnelles relativement à d’autres enquêtes sur des personnes portées disparues ou sur des homicides.
  • Bien que des accusations aient été portées, notre travail n’est pas terminé. Nous nous préparons maintenant au processus judiciaire qui s’en suivra.

  • Merci à tous d’être venus ici aujourd’hui pour écouter la déclaration de la famille de Pamela Napoléon.
  • Je m’appelle Vanessa APSASSIN. Je suis la sœur de Pamela Napoléon. À mes côtés, Amanda APSASSIN.
  • Le vendredi 27 octobre, nous avons appris que l’affaire de Pamela avait été résolue. Naturellement, ce fut un choc pour nous tous et ça nous a rappelé de nombreux souvenirs sombres remontant au moment de sa disparition.
  • Ce nouveau développement dans l’affaire a à la fois attristé et soulagé la famille parce qu’il s’agit d’un rappel de la perte tragique de Pamela.
  • Nous voulons remercier les policiers d’avoir pris l’affaire au sérieux et d’avoir déterminé ce qui est arrivé à Pam pour nous permettre de commencer à guérir.
  • J’aimerais profiter de l’occasion pour dire quelques mots sur Pamela en mon nom et au nom de toute la famille de Pamela.
  • Pamela était une fille, une sœur, une mère, une tante et une amie affectueuse qui se souciait profondément de notre famille et de la communauté.
  • Pour nous, Pam avait une belle âme :
    • Elle aimait passer du temps avec ses garçons ainsi qu’avec sa famille et ses amis
    • Elle aimait le plein air, le camping, la chasse et la pêche;
    • Elle aimait préparer des mets traditionnels;
    • Elle aimait sa culture.
    • Elle aimait cuisiner et préparer des repas pour des occasions spéciales;
    • Elle aimait ses garçons ainsi que sa famille et ses amis de tout son cœur;
  • Pamela était une bonne personne qui nous a été enlevée bien trop tôt.
  • Elle manque beaucoup à sa famille et à ses amis.
  • Elle était une mère affectueuse envers ses enfants. Elle aimait et soignait tous ses proches;
  • Encore une fois au nom de toute la famille, nous vous remercions d’être ici.
  • Pamela est peut-être partie, mais nous ne l’oublierons pas. 

  • Good afternoon, I'm Inspector Mike Kurvers, Detachment Commander of the Fort Saint John RCMP.
  • Firstly, on behalf of the RCMP, I would like to offer our thoughts and condolences to Pamela's family for their tragic loss. They have been supportive of our investigation and I cannot begin to imagine what a mix of emotions this day, and this announcement brings them.
  • I am here today to represent the dozens of investigators and support staff who have worked tirelessly on the suspicious death investigation of Pamela Napoleon, over the last 3 years.
  • As mentioned by Insp. Cocks, our ultimate goal was to honour Pamela's memory by making sure we gathered sufficient evidence to arrest the person responsible for her death and secure a charge.
  • Investigations such as these are complex, and often not without challenges.
  • There are hundreds of pieces of forensic evidence to work through, interviews to conduct and tips to follow up on.
  • While we conduct our investigation, a family and a whole community is left to mourn the loss of their loved one, looking for answers as to why and how their family member, could be the victim of such a senseless crime.
  • Over these last three years, investigators took the necessary time and commitment until enough evidence led to a single suspect.
  • We absolutely support and welcomed this rigorous approach which has led us now to the arrest and charge of Leon Wokeley.
  • I know that this announcement will never bring Pamela back ; I can only hope it brings some comfort and answers to her family and the community.
  • We will continue to provide support to Pamela's family and those who knew and loved her.

[end of transcript] 


Lisez les déclarations de :


Déclaration de Vanessa Apsassin, sœur de Pamela Napoleon

Voir l'image agrandie  :  1  |  2 

Pamela Napoleon

Cap. Dan Moskaluk
S.-off. conseiller de district (Relations avec les médias)
District du Sud-Est
1168, rue Main, Penticton (C.-B.) V2A 5E8
Téléphone : 250-770-4754
Cellulaire : 250-863-7433
Télécopieur : 250-492-4851
Courriel : dan.moskaluk@rcmp-grc.gc.ca

Suivez-nous :
Date de modification :