Parlez-vous vraiment à un policier?

On a rapporté des incidents où des individus se font passer pour des policiers et tentent de tromper des personnes ou des entreprises. Dans certains cas, des criminels ont utilisé ce stratagème pour commettre des vols, des agressions sexuelles et des enlèvements d’enfants ou d’adultes.

Si vous soupçonnez quelqu’un de se faire passer pour un policier, communiquez immédiatement avec votre service de police local. Les répartiteurs seront en mesure de confirmer l’identité de tous les agents travaillant dans le secteur.

Voici des exemples d’incidents :

Fraude téléphonique

Un homme se présentant comme un agent de la GRC a téléphoné aux parents d’un résident local et leur a affirmé que leur fils avait des problèmes avec la police du Liban. L’homme a déclaré que leur fils (il l’a nommé par son nom) serait accusé de deux chefs d’accusation de possession en vue d’un trafic. Il a ensuite demandé aux parents de transférer 9 000 $ au Liban par Western Union. L’argent servirait à traiter les accusations criminelles et à remettre leur fils en liberté.

Un véritable agent de police ne demandera jamais un virement d’argent par Western Union au nom d’un parent. N’envoyez pas d’argent avant d’avoir mené votre propre enquête.

Dans une autre situation, une personne a reçu un appel l’informant que son fils avait été victime d’un vol d’identité. L’ agent a pu fournir la date de naissance et le numéro de téléphone cellulaire de la présumée victime. Il a ensuite demandé d’autres renseignements au sujet du fils. La personne qui a reçu l’appel doutait de la véritable identité de son interlocuteur et a communiqué avec la police quand l’ agent a fourni des numéros de téléphone erronés.

Il ne faut jamais donner de renseignement par téléphone avant de s’être assuré que la personne est bien qui elle prétend être. Cherchez le numéro de téléphone du service de police d’où elle dit appeler.


Fraude par demande de don

Un résident a reçu par la poste une brochure d’une association de policiers qu’il n’avait pas demandée. La brochure demandait de donner pour le programme Cops for Kids Safety.

La GRC ne fait pas de sollicitation par téléphone ou par la poste pour recueillir des fonds au profit de programmes de police communautaire et n’approuve pas cette pratique. Comme pour toute demande de don, le public devrait se renseigner sur l’organisation ou l’activité caritative avant de donner quoi que ce soit.


Contrôle routier

Contrôle routier

Des personnes se faisant passer pour des policiers et ayant un gyrophare ont arrêté une femme puis lui ont demandé de sortir de sa voiture et de remettre sa carte d’identité.

Composez le 9-1-1 et demandez au répartiteur de vérifier l’identité de l’agent. Dites ensuite à l’agent, par une fente de la vitre et en gardant la portière verrouillée, que vous voulez coopérer, mais que vous avez entendu que des personnes se font passer pour des policiers et que vous craignez pour votre sécurité. Vous voulez donc vérifier son identité auprès d’un répartiteur.


Entreprises

Un homme est entré dans une entreprise, s’est présenté comme un policier avec un insigne et a demandé à voir l’argent avec lequel le dernier client avait payé. Il a dit au commis qu’il y avait une enquête. Quand il a eu l’argent en main, l’homme a donné un faux numéro de dossier de police au commis et lui a dit qu’il reviendrait.

Dans une autre situation, un homme vêtu comme un agent de la GRC est entré dans une station-service et a tenté de retirer un guichet automatique.


À la maison

Des personnes se présentant comme des policiers ont demandé à entrer dans des résidences. Dans certains cas, ces entrées illégales ont entraîné des vols, des voies de fait et des enlèvements.

 

Voici un rappel de certains conseils à suivre pour ne pas devenir une victime :


Voici une photo d’un insigne de la GRC.
RCMP Badge 

Date de modification :